10/11/2007

Vert dit

 Verdi... Fin de semaine yop la boum ...Surtout que voilà, Ce matin, j'ai constaté avec effroi que je n'avais plus rien à me mettre ! Hier matin tout allait bien, et ce matin, c'est Gobi...y'a des matins comme ça...
Mwa, c'est à peu près tous les six mois que j'ai mon matin d'effroi vestimentaire...
Il faut y remédier et au plus vite ! mais voilà, les soldes c’est dans deux mois ! Vous croyez que Ketje m’avancerait des sous ?

Non, non, non...qu’il va répondre et puis j’me dirai que c’est mieux de pas aller shoppiner, et puis je me dis que si, que je trouverais bien quelques p'tites choses à des prix d’abordage.

 

Quand je pense que hier matin, ça allait encore...et puis ce matin, la question qui tue devant l'armoire "kes ke j'vé mettre ?"... C'est terrible de constater "ça" au matin quand tu voudrais t'habiller...parce que forcément y a pa s de souks ouverts à cinq heures. Ouis, j’me lève à cinq plombes, c’est l’heure des Parisiens.

 

Pas de jean propre, pas de teeshirt moulant, pas même de godasse pour aller avec, j’é plus rien ! j’vous dis. Tableau, rideau, m’dis que j’irais même peut-être pas au boulot mais ce fou de Ketje est cap de venir m’halpaguer.

                                                  T’sé s’ki m’a dit ? Du ketje à plein nez : des sous ? Un bon entraîneur d’équipe doit, dit-on, être capable d’ordonnancer son jeu. C’est pour cela qu’on lui fournira un bon salaire.

07:45 Écrit par Yvette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.