09/11/2007

Dieu dit

 

Djwedi, c’est toudi l’mêm ... frites et mayo ... le train train bureaucratique qui commence le matin par la promenade chien, l’achat du pain-beurre, le tramway stibien, l’ouverture de l’atelier et faire couler le premier café.

 Un regard par la fenêtre. Les goélands accourent en roucoulant comme des pigeons et une voisine leur lance une poignée de maïs oxygénés. Des rats, longs d’un mètre et juchés sur des pattes de zèbre couraient tout autour en zigzags sur les plateformes en zinc et en derbigum, faudrait arrêter de fumer me dit Wahid, le nouveau peleur de patates « plattes de Florenville ».. 

05:45 Écrit par Yvette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.