02/11/2007

Vairdi

 

Tu crois que tu me donnerais congé pour le pont du premier novembre, ai-je demandé à Ketje Henri.

 

Tu crois que c’est l’armée du salut ici ? T’as presque raison, vont bientôt ouvrir les restos du cœur ici alors, c’est le moment d’avoir la frite hein, pas question de congé, on entre dans la saison d’assaut, la frite de début d’hiver, c’est la meilleure.

 

Donc, m’vlà ce vendredi au bureau à faire des comptes tandis que des machines font des pelures et Ali prépar les cartons de bocaux de Crosse et Blackwell. Ouais, on distribue aussi les grandes marques, pour des clients privilégiés qui dit le Ketje, un peu comme la Dépêche, sa gazette de prédilection que pour le moment ça ne parle pas beaucoup de Nicola et Charlotte, faut plutôt aller dans les papelards du Boerenbond pour savoir à quelle sauce, nous les marchands de biens de première nécessité on va être logé avec l’orange bleue.

 

Moi qui croyais dormir tout le week-end ! Barak ! M’en fous, ce soir, je me débouche une de ces bouteilles de Saint Emilion de derrière les fagots ( un cadeau de la maison Bintje and Serclaes , après je vais m’endormir tout de même, je penserai à Dany en me demandant ce qu’il a din l’tiesse, des affaires bouillonnantes parce que pour le moment, par ici, on ne rigole pas avec les chiites, les kurdes et les flamands.

 

Parfois, il me fait un peu peur, j’ai comme l’impression qu’il veut m’entraîner dans des louchades. Faudra tout de même que je sorte demain pour les boodshcappen que je sens bien que je vais bâcler chez une Aldi quelconque. Et pour ce midi, me rev’la toute seule, les livreurs sont en route, tout le monde se tire ici et ce biesse de Super qui n’a rien d’extra est fermé le vendredi. Un magasin qui ferme le vendredi, t’en connais, toi ?

 

 Ben ici, c’est comme cela. Il y en a qui disent que c’est aprce que le gérant est musulman, moi je crois plutôt qu’il est feignant.

 

06:38 Écrit par Yvette dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.