02/10/2007

Jour du camion

Le mardi est normalement un grand jour, on reçoit des nouveaux camions de patates au dépôt. Bien sûr, normalement je ne dois pas y aller, c’est l’affaire de Marc et Luc, le contremaître et un gast qui vient de Bomal sur Ourthe, que si tu sais où c’est je te paie un coca.

 

Je vais kamême peut-être devoir me pointer le long du canal, le dépôt est le long du canal à Anderlecht, paske Monsieur le Ketje n’est pas là. Hier, il a dit : J’ai une dure semaine, demain, je ne seai pas là, et demain, ça est aujourd’hui.

 

Il faut admettre que mon boss est busy, il s’occupe de cette affaire mais ossi de politique localo-communale qu’ici c’est trilingual et qu’il faut intégrer les questions et les réponses des administrés en une seule fois paske si tu les laisses parler, plus personne ne comprend rien.

 

Je vous raconterai tout cela quand j’aurai un peu de temps, maintenant, faut qu’je pédale puis à midi et quart, je vais m’acheter une mitraillette avec plein de mayonnaise et je prendrai une bouteille que j’ai remarquée hier, une Croix des trois sœurs, un saint Estèphe de derrière le tonneau paske faut que j’avoue, le rouge le soir devant la télé c’est mon gros dada et puis quand c’est un grand Bordeaux, c’est extra.

 

 

15:51 Écrit par Yvette dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Faut qu'on se mette d'accord pour savoir où et quand prendre le coca. Paske, Bomal, non seulement je sais où c'est mais j'y allais chercher mes papates aussi avant de trouver plus près de chez moi (et aussi bon)...
Amitiés

Écrit par : La P'tite Mimi | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.