17/06/2006

La verdurière

Ce qui est tof, en attendant la véritable aventure de Ketje, ça est les p’ti mots qui causent de Bruxelles et des ceusses qui ont été de Bruxelles, comme çui d’avnt d’un peIe qui se souvient des chevaux qu’on a eu dans le temsp. Chez Van den Heuvel et chez van der Goten tiens ! Que ça me rappelle ôssi celui de la laitièreet celui de la verdurière. En tous cas, elle c’est un souvenir en forme de trou dans ma bourse. Cette verdurière m'a rendu trois francs trop court sur les vingt-cinq kilos de bintje que je lui avais commandés.On en était à L’avenue de Tervueren qu’était superbement arboretorée, en fait, par-là on arrive à la forêt de Soignes en rejoignant l’avenue d’Auderhem après une longue rampe bordée de villas chics et cossutes. Au carrefour des Q,uatre-Bras, tandis que la chaussée se continue en ligne droite, l'avenue décrit une grande courbe, à travers une vaste clairière semée de villas plus récentes tandis qu’un petit chemin conduit au Royal Golf Club (ancien château de Ravesteyn)

14:48 Écrit par Yvette | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Profeciat !!! Toujours symapa ici
Alleie good we

Écrit par : Charles | 17/06/2006

Les commentaires sont fermés.